l'invention du cinématographe

Les frères Lumière

La mise au point de la photographie tout au long du XIXème siècle, relance le rêve de reproduire le mouvement par l'image. A cette époque on projète déjà des images mobiles, grâce à la lanterne magique . Celle-ci à été inventée au XVII ème siècle, probablement en Italie, par un moine JésuiteAllemand, Athanase Kircher. Le procédé consiste au départ à placer des plaques de verres peintes devant une lumière afin de projeter l'image aggrandie sur un mur. L'ajout plus tardif de mécanismes faisant se succéder des plaques ou les faisant se superpposer donnent l'illusion d'un mouvement. 

A la fin du XIXème siècle, Lyon est un carrefour industriel et commercial. On y développe en particulier des industries chimiques, dont les productions sont utilisées en photographie.C'est là qu'Antoine Lumière installe un atelier de peintre-photographe. Ses deux fils aînés, Louis et Auguste, sont de brillants élèves qui étudient l'optique et la physique-chimie tout en épaulant leur père.                                                                                                                                                            Les images sont prises par l'appareil photo sur des plaques de verres. Pour les développer sur papier, on doit les tremper dans un produit chimique humide, le colodon, mais le procédé n'est pas très rapide. En 1881, Louis met au point un développement plus facile sur plaque sèche, grâce au bromure d'argent. L'affaire démarre doucement et la famille à des difficultés financières. Ce n'est que 5 ans plus tard que le succès les pousse à la tête d'une immense usine qui vend dans les monde entier.                                                                                                                                                                                                           En 1894, Auguste se passionne pour une invention de l'Américain Thomas Edison, le kinétoscope. C'est un appareil dans lequel défile une pellicule de celluloïd (un plastique) perforée qui permet à un spectateur d'observer des images en mouvement. Mais Auguste va plus loin et cherche à trouver le moyen de projeter ces images pour qu'un grand nombre de personnes puissent les voir en même temps. C'est Louis qui trouve la solution pour que la bande soit entraînée correctement et c'est lui qui dessine les plan de la première "caméra". Mais impossible de se procurer du célluloïd  en France, il faut l'acheter aux Etats-Unis. Qu'importe leur invention, le cinématographe, est née.                 

Date de dernière mise à jour : 2012-03-11

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site